Vos entraînements peuvent vous aider à mieux dormir : voici la preuve !

Vous savez déjà que l’activité physique est bénéfique pour votre cœur, votre esprit et votre ligne. Mais savez-vous qu’elle peut aussi vous aider à mieux dormir ? Selon un sondage de la National Sleep Foundation, 83 % des personnes les plus sportives affirment bien dormir, tandis que les personnes inactives ne sont que 56 % à en dire autant. « L’activité physique est liée à des niveaux sains pour de nombreuses hormones et autres substances chimiques du corps, ce qui peut donc contribuer à un sommeil de meilleure qualité », explique Michael Grandner, qui a obtenu un doctorat et une maîtrise en recherche translationnelle (MTR), et qui est également directeur du programme de recherches sur le sommeil et la santé de la faculté de médecine de l’Université d’Arizona.

Mais alors, à quel moment est-il conseillé de s’entraîner ? Les experts considéraient auparavant qu’un entraînement effectué trop tard dans la journée pouvait avoir un impact négatif sur le sommeil. Aujourd’hui, ils ne sont plus du même avis. « Certaines études récentes laissent penser que le fait de s’entraîner avant d’aller se coucher n’a pas l’influence sur le sommeil que nous lui prêtions auparavant », affirme la conseillère Fitbit en matière de sommeil Allison T. Siebern, docteur et professeur adjoint au Centre de médecine du sommeil de l’Université de Stanford, mais également directrice du programme pluridisciplinaire sur la santé et le sommeil du Fayetteville VA Medical Center en Caroline du Nord. « Cela varie vraiment d’une personne à l’autre. » En fin de compte, le meilleur moment pour vous entraîner est celui qui correspond le mieux à votre emploi du temps. Après tout, à une époque où nous vivons à un rythme effréné, « nous avons si peu d’opportunités de faire du sport que les bénéfices d’un entraînement sont presque toujours supérieurs à l’impact négatif qu’il pourrait avoir s’il n’est pas effectué au meilleur moment », souligne Michael Grandner.

Comment faire pour accorder au mieux vos entraînements et votre sommeil ? Voici quelques conseils…

DÉTERMINEZ VOTRE HEURE D’ENTRAÎNEMENT OPTIMALE

Si votre emploi du temps vous permet de choisir entre le matin ou le soir, demandez-vous à quel moment vous êtes le plus en forme. Ensuite, tenez compte de la façon dont vous dormez après avoir effectué un entraînement le matin ou l’après-midi, et voyez si votre sommeil est perturbé dans certains cas. « S’il vous faut plus de 30 minutes pour vous endormir, choisissez un autre moment pour vos entraînements. Si ce n’est pas le cas, tout va bien », ajoute Michael Grandner.

N’EN FAITES PAS TROP

La plupart d’entre nous pensons qu’un petit peu c’est bien mais plus, c’est mieux. Néanmoins, ce principe ne s’applique pas lorsqu’il s’agit de vos entraînements et de votre sommeil. « Les personnes qui font chaque jour plus d’une heure d’exercices soutenus (de ceux qui font vraiment transpirer) ont tendance à rencontrer davantage de troubles du sommeil, et il ne faut donc pas abuser des bonnes choses », précise Michael Grandner. En conclusion, faites en sorte que vos entraînements ne durent pas plus d’une heure et/ou modérez leur intensité.

ADOPTEZ LA POSTURE DU LOTUS

« Nos recherches ont montré que les personnes qui consacraient une grande part de leur activité physique au yoga étaient plus susceptibles de dormir entre 7 et 8 heures par nuit par rapport à des personnes inactives, et que c’était encore plus vrai en comparaison de personnes dont la principale activité physique était la marche », révèle Michael Grandner. Les experts pensent que les effets apaisants pour l’esprit que peut avoir le yoga, ou ses techniques de respiration profonde, contribuent potentiellement à un sommeil de meilleure qualité. « La tension est un signal qui indique à votre cerveau de rester en alerte (avec une réaction de combat ou de fuite), et cela peut outrepasser votre sensation de fatigue », explique Allison T. Siebern. « Lorsqu’on est plus détendu, cette sensation de fatigue est beaucoup plus présente. »

ACCORDEZ-VOUS DES MOMENTS DE DÉTENTE

Même si les entraînements effectués en fin de journée ne vous empêcheront pas forcément de dormir, Allison T. Siebern affirme qu’il convient de « s’accorder une petite période (entre 30 et 60 minutes) avant d’aller se coucher, pour se détendre avec une activité plus relaxante ». Vous pouvez par exemple lire, méditer, prendre un bain, ou faire ce que vous voulez dans la mesure où cela vous permet de détendre votre corps. Il est également important d’octroyer une pause à votre esprit. Veillez donc à noter ce qui vous préoccupe et à dresser une liste de choses à faire pour pouvoir sortir tout cela de votre esprit avant d’aller vous coucher.

MANGEZ LÉGER

Bien sûr, il est essentiel de bien s’hydrater pendant un entraînement. Michael Grandner rappelle toutefois qu’un excès d’eau avant d’aller se coucher peut vous obliger ensuite à faire des excursions aux toilettes pendant la nuit. Par ailleurs, bien que vous puissiez avoir une petite faim après votre entraînement, assurez-vous de manger léger. En effet, un en-cas avant d’aller se coucher peut être une bonne chose, mais vous pourriez avoir plus de difficultés à vous endormir avec un repas trop lourd et trop de calories, prévient Michael Grandner.

0 Comments   Join the Conversation

If you have questions about a Fitbit tracker, product availability, or the status of your order, contact our Support Team or search the Fitbit Community for answers.

Please note: Comments are moderated and may not appear immediately after submission.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.